Plus le vocabulaire de l’homme est riche, plus sa pensée peut se développer et s’épanouir. Il en va de même pour la musique que pour le langage. Or, depuis des siècles, l’échelle « artificielle » en usage en Occident, dite tempérée (qui rappelons-le représente un compromis destiné à faciliter la facture des instruments), limite considérablement les possibilités d’expression du compositeur et du musicien.
Fruit d’années de recherches, d’expériences menées sur la musique modale indienne, l’ouvrage d’Alain Daniélou intitulé « Sémantique Musicale », propose une théorie tout à fait révolutionnaire.
LIRE